Synopsis

Ouvrir La Voix est un documentaire sur les Afro-descendantes noires d’Europe francophone (France et Belgique) écrit et réalisé par Amandine Gay. C’est aussi le premier long métrage de la réalisatrice et, surtout, le résultat de près de trois ans de travail en autoproduction appuyés d’une campagne de financement participatif pour la phase de postproduction. Ouvrir La Voix est un documentaire de création qui bouscule les codes du lm d’entretiens. Pensé et réalisé comme une grande conversation entre vingt-quatre femmes noires de France et de Belgique, le lm débute le jour où elles se sont découvertes noires, en contexte minoritaire, et se termine avec leurs aspirations pour le futur. C’est aussi un hommage aux artistes noires que la réalisatrice a rencontrées à l’époque où elle était encore comédienne, c’est pourquoi le lm est ponctué de répétitions et de performances (burlesque,théâtre, etc.).

Ouvrir La Voix, est une oeuvre qui permet de repenser l’universel à partir du vécu d’Afro-descendantes noires. Le lm aborde certes la question des intersections de discriminations, mais il révèle aussi l’hétérogénéité et la grande diversité au sein des communautés Afro-descendantes, qu’il s’agisse du rapport de ces femmes à la créativité, à la parentalité, à la dépression, à la sexualité ou à la religion.

Ouvrir La Voix c’est aussi répondre à cette nécessité pour les femmes noires francophones de se réapproprier la narration. Ce lm donne l’opportunité à celles qui sont habituellement racontées ou silencées, de se raconter et d’être en charge de leur représentation à l’écran. C’est donc, enn et surtout, une histoire de femmes puissantes et touchantes.

BIOGRAPHIE

Amandine Gay est une auteure politique.
Titulaire d’un diplôme en communication qu’elle a obtenue à l’Institut d’Études Politiques de Lyon, elle a ensuite choisi le monde du cinéma en intégrant en 2008 le Conservatoire d’Art Dramatique de Paris 16. Interprète au théâtre, au cinéma et à la télévision, elle décide de se lancer dans l’écriture de programmes courts pour la télévision en 2012. C’est en 2014, qu’elle se lance dans la réalisation avec un reportage sur les manifestations #ContreExhibitB. C’est aussi cette même année qu’elle commencera à tourner le long métrage documentaire : Ouvrir La Voix. Parallèlement elle contribue régulièrement à la rédaction du site d’information Slate.fr. L’année 2015, est marquée par son installation à Montréal où elle décide de faire une maîtrise en sociologie an de travailler sur l’adoption transraciale. Elle signe, cette même année, la préface de la première traduction française du classique de bell hooks, Ne Suis-Je Pas Une Femme. Réalisatrice, pigiste, auteure et conférencière, elle intervient régulièrement sur des sujets tels que l’afroféminisme, l’intersectionnalité ou encore l’adoption lors d’événements tels que le Spur Festival Toronto et Winnipeg ou dans des universités. Les étudiants ont pu l’entendre à l’Université du Québec à Montréal, à l’UOttawa, à l’université de Lausanne, à l’université Lumière Lyon 2, à l’École de Recherche Graphique de Bruxelles, à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales à Paris, etc.

Mercredi 27 septembre à 20h
Avant-Première suivie d’une rencontre avec la réalisatrice, en partenariat avec le Planning Familial 13

Un documentaire d’Amandine GAY
France / 2017 / 2h02

Le GYPTIS 136 rue Loubon, 13003 Marseille

L’évènement facebook est ici

Pin It on Pinterest

Share This